Comment bien référencer son site sur Google ?

par | Juil 26, 2021 | Création et technique | 0 commentaires

Une fois que vous avez réussi à créer votre site internet, vous devriez faire en sorte que les internautes vous voient. Pour se faire, vous devriez le partager à vos proches dans un premier temps ou utiliser la publicité payante. Ce n’est qu’après que vous pourrez penser à atteindre plus de trafic, comment ? En travaillant votre référencement sur les moteurs de recherche, notamment sur Google, mais aussi en essayant de bien placer les mots clés. Ce que nous allons aborder dans cet article : comprendre comment fonctionne le référencement et comment utiliser au mieux les outils d’optimisation de référencement.


Référencer son site sur Google, comment ça marche ?

Etant donné qu’un nombre illimité de sites internet existent, dont plus d’un milliard, il est impossible de créer un site et d’être référencer automatiquement sur Google. D’abord, nous allons essayer de comprendre ce qu’est le référencement et comment fonctionne les moteurs de recherche pour référencer votre site web.

De quoi s’agit-il ?

Qui dit référencement dit, inscription d’un site sur un moteur de recherche ou bien un annuaire. Telle la mention des produits dans un magasin, des fichiers ou des informations dans un système de données. Toutefois, ce ne sont pas uniquement les sites internet qui peuvent être référencer mais il y a les pages web, les images, les documents (.doc, .pdf, .rar..), les vidéos, les produits, les lieux ou encore les applications. Cette action est entreprise dans le but de pouvoir les retrouver ou les consulter facilement dans une base de données.

On peut retrouver deux types de référencement sur internet dont : le référencement payant ou sponsorisé, qu’on appelle SEA et le référencement naturel ou organique, appelé SEO.

Le référencement SEA

Il s’agit des campagnes Google Ads, appelés auparavant Google Adwords, sans oublier les liens sponsorisés. C’est-à-dire que pour pouvoir faire votre apparition sur les annonces Google, vous devez acheter des mots clés aux enchères. Plus précisément, le paiement se fera au clic. Dans le cas où, l’enchère est définie à 2 euros par exemple pour l’expression « agence seo » et que ce tarif de mot clé se trouve dans la moyenne des enchères, votre annonce s’affichera dans la partie réservée aux annonces sponsorisées. Chaque fois qu’un internaute clique là-dessus, vous devrez débourser la somme de 2 euros. Le tarif par mot clé peut varier d’un terme à un autre, cela dépendra du fait qu’il soit très concurrencé ou pas. Il est conseillé de faire des essais pour connaitre son taux de conversion et avoir un retour sur investissement. Cette stratégie de référencement se paie pour les sites e-commerces, le lancement d’un nouveau site, une période déterminée de l’année, compenser un mauvais emplacement au niveau du référencement naturel…

Le référencement SEO

On parle d’ensemble de pratiques qui vise à rendre visible votre site web sur un moteur de recherche, encore appelé référencement naturel. Certaines méthodes sont utilisées pour rendre ce référencement naturel efficace avec le temps et il est parfois nécessaire de faire appel à une agence de référencement. Les algorithmes d’indexation des moteurs de recherche déterminent la pertinence des fichiers pour les sortir dans un ordre logique au moment où les internautes effectuent leurs recherches. Voici comment fonctionne ces algorithmes :

  • L’optimisation technique, de structure et du contenu font partie du référencement on site
  • Les pratiques en dehors du site à référencer concernant le référencement off site, dont la stratégie de liens entrants, de liens externes, de netlinking ou d’acquisition de backlink. Un site A est appelé à être lié à d’autres sites pour améliorer leurs référencements.

Les outils pour bien référencer son site sur Google

Maintenant vous avez pris connaissance des critères d’optimisation d’un site qui vous fera gagner en référencement à coup sûr. N’attendez plus pour réaliser les pratiques sur les sites que nous vous proposons ci-après.

Accessibilité sur Google

Une fois la création de votre site internet terminé, vous pouvez déjà dire que votre site est en ligne. Vous pourrez le retrouver juste en tapant sur l’adresse URL dans la barre d’adresse. Toutefois, il faudra encore du temps pour que celui-ci soit visible sur les moteurs de recherche. Pourquoi ? Parce qu’il faut laisser le temps aux algorithmes des moteurs de recherche de s’imprégner du contenu de votre site. Cette phase s’appelle phase d’indexation. C’est-à-dire que les moteurs de recherche essaient de décrypter les informations sur votre site pour les rapporter dans leurs bases de données. Cette phase peut durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines, rien n’est défini à l’avance. Au lieu d’attendre que votre site s’affiche sur les moteurs de recherche, deux solutions s’offrent à vous, comme :

  • Soumettez votre page d’accueil aux moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing…)
  • Favorisez les liens pointant vers votre site (liens backlinks), pour augmenter vos chances de recevoir la visite des robots des moteurs de recherche et développer votre notoriété.

En attendant la phase d’indexation de votre site, rajoutez toujours du contenu à votre site, trouvez du partenariat avec d’autres sites pour pouvoir accroitre vos chances de visibilité par les robots, et inscrivez votre site dans un annuaire.

Savoir bien trouver les mots clés

Après avoir attendu que votre site apparaisse sur les moteurs de recherche, vous allez devoir passer à l’optimisation du référencement, une action qui perdurera tant que votre site existera. Cela signifie que tant que votre site vous servira, vous ne cesserez jamais de progresser dans vos requêtes de référencement sur les moteurs de recherche. Les règles de Google en matière de référencement sont nombreuses et peuvent changer du jour au lendemain, telles, un balisage bien utilisé, des mots clés utilisés judicieusement et sans excès, un contenu qui soit vraiment utile, des liens externes et internes…Étant donné qu’un site peut contenir plusieurs pages, il est plus conseillé de rajouter un mot clé pour chaque page. Trouvez les mots clés que vous voulez mettre en avant, ensuite vous allez créer des pages à partir de ces mots clés. Seuls les contenus les plus pertinents pour chaque mot clé seront pris en compte par les moteurs de recherche, donc utiliser ceux qui correspondent aux requêtes les plus souvent demandées par les internautes.

D’ailleurs, la page de résultat d’un moteur d’un moteur de recherche, qu’on désigne SERP (Search Engine Result Page), suit une logique de référencement suite à une demande de requête dans le formulaire de recherche. Raison pour laquelle, il est important de suivre cette logique afin d’améliorer le taux de clic et le trafic vers votre site web.

[elementor-template id= »1721″]

Optimisation de la Méta Title et Méta description

Un des outils qui sert à Google pour décrypter le contenu de votre page, est les balises Méta. À chaque rajout de contenu (une nouvelle page, un nouveau billet sur votre blog, un nouvel évènement sur votre agenda…), n’oubliez pas de remplir la partie « optimisation de référencement » en bas de la page. Parmi ces balises, il y a :

La balise Méta Title, qu’il ne faut pas confondre avec le title ou titre de la page. Le title se situe en haut d’une page de contenu, tandis que le balise Méta title se trouve en bleu dans la barre de titre d’un navigateur. Il faut que ce titre :

  • Soit différent du titre de la page
  • Résume au mieux le contenu de votre page
  • Qu’il soit court

La balise description, quant à elle n’aura pas d’effet sur le référencement. Elle vous servira uniquement à décrire ce qui va s’ensuivre dans la page. Toutefois, sa pertinence jouera en votre faveur pour inciter les internautes à cliquer sur la balise Méta title, car elle figure juste en dessous de celle-ci sur les moteurs de recherche.

La balise Méta mots clés, sont les mots les plus recherchés sur les moteurs de recherche par les internautes. Leur insertion dans la partie « optimisation de référencement », ne suffit plus pour qu’ils ressortent sur Google, puisque ce dernier ne tient lus compte de cette balise dans ses algorithmes.

Avoir de bon contenu

Les moteurs de recherche attribuent des notes au contenu selon leur qualité et les mets ainsi en avant en fonction de la pertinence. Pour être sur la première page des moteurs de recherche, vous devriez tout d’abord donner de la qualité à vos contenus, puis travailler sur la quantité.

Qui dit qualité dit :

  • Originalité, ce qui signifie bannir les contenus dupliqués. Prenez le temps d’écrire le contenu de vos pages.
  • Actualisation, vous devez faire régulièrement des publications sur votre site pour attirer l’attention des internautes ainsi que les robots des moteurs de recherche.
  • Utilisation d’un langage simple et approprié pour faciliter les recherches aux internautes.
  • Rajout de liens internes de qualité, pour permettre une accessibilité aux autres pages liées au contenu des pages visitées par les internautes. C’est ce qu’on appelle « maillage interne ».

Pour ce qui en est de la quantité,

  • Lié votre blog à votre site internet vous permettra d’avoir du contenu. Le must serait que ce contenu soit également de qualité, pour ressortir sur les requêtes des moteurs de recherche.
  • Différencié les pages par thème : une page pour les tarifs, une pour les activités aux alentours, une pour la localisation géographique… Ceci facilitera la lecture des pages par Google.

Utiliser des données structurées

La lecture d’une page par les moteurs de recherche ne se fait pas de la même manière que les humains. C’est pourquoi, il faudrait bien structurer les contenus dans votre site web. Cette structuration suit une démarche logique, voire même mathématique :

  • Vos textes doivent contenir un titre H1, qui sera le titre de la page, du billet, ou de la photo.
  • Si votre texte est assez long, rajoutez des sous-titres H2, H3, H4 (jusqu’à H6), qu’on appelle balises pour donner une homogénéité à votre page et donner une suite logique à vos idées. Vous pouvez utiliser l’outil de création de page et choisir les différents titres existants selon la longueur de vos textes. En sus, mettre « en gras » pour indiquer aux internautes ainsi qu’aux moteurs de recherche l’importance de ce mot pour la page de votre site.

Les informations complémentaires procurées par les données structurées, s’ajoutent du côté de Google search et visent à réduire le taux de rebonds, ainsi qu’à générer un maximum de clic. Cette optimisation SEO augmentera les chances pour les internautes de tomber sur le bon contenu. À cela peut s’ajouter, l’utilisation d’une extension wordpress, servant à créer, maintenir et promouvoir des schémas sur les pages web, et les messages électroniques.

Utilisation de l’outil balisage de données

Dans le cas où votre site ne fonctionne pas sous wordpress, Google a déjà pensé à une solution pour que vous puissiez ajouter des données structurées, en suivant les étapes suivantes, peu importe la nature de votre site :

  • Allez à « l’outil » puis passer à l’onglet « site web »
  • Maintenant faites le choix entre les types de données et choisissez ce qui correspond à votre page
  • ’URL de votre page ainsi que votre code HTML seront à copier-coller
  • Commencez le balisage en cliquant sur l’onglet « Commencez le balisage »
  • D’une part et d’autre de l’écran, de gauche à droite, s’affichera votre page et les alternatives des données structurées existantes
  • Optez-en pour l’une d’entre elles et insérez-le manuellement
  • Vous cliquerez ensuite sur « créer le code HTML »
  • Vous allez obtenir par défaut le code de balisage JSON – LD, correspondant aux donnes structurées
  • Ce code sera à copier-coller à la place du code source
  • Vous allez répéter cette action à la page pour lui permettre d’avoir des données structurées

Savoir bien structurer votre site

Dès la création de votre site, ayez en tête comment permettre aux internautes ainsi qu’aux moteurs de recherche une fluidité d’utilisation, car c’est l’une des conditions pour améliorer votre positionnement sur le net. Pour se faire, dès la création de votre page d’accueil, pensez à ranger vos contenus dans diverses catégories et à insérer des fils d’ariane, pour aider les internautes et le moteur de recherche à suivre le niveau où ils sont. En addition, le contenu de vos pages ne devrait pas être trop long pour éviter qu’elles mettent pas mal de temps à se charger au risque de faire fuir les internautes.

Une chose à prendre également en compte, c’est de permettre aux internautes via leurs smartphones de surfer par l’utilisation des thèmes responsives ou thèmes servant à adapter la taille de leur téléphone à votre site web.

Une autre pratique, s’agit de l’utilisation des outils de Google webmaster, pour éviter d’aboutir sur les URLs 404. Elle consiste à rediriger les internautes et les moteurs de recherche vers la page d’accueil de votre site ou bien vers d’autres pages populaires. Cependant, les liens hypertextes dans vos contenus doivent être trouvés par catégories et sous catégories (si besoin) et apparaitre dans vos menus. Concernant l’optimisation de vos images, optez pour les formats web avant de leur insertion dans vos pages web (tinypng.org ou jpegmini.com.).

Optimisation du référencement local

Pour ceux qui exercent des activités locales, comme les restaurateurs, les plombiers, les serruriers, les agences de web… l’optimisation repose sur le fait de comment faire apparaitre votre site en pole position pour les requêtes géolocalisées. Prenons par exemple, un internaute à la recherche d’un plombier dans sa localité. Il aura le réflexe de taper « plombier » associé à la position géographique de sa recherche. Cette action les aidera effectivement à sortir les résultats les plus pertinents et à trouver le plombier à proximité de chez eux. Dans le cas d’un métier ou activité moins usuel, les recherches seront plus étendues vers un cadre départemental ou régional. C’est le cas pour les activités liées à un endroit, tels que, les avocats, les agences immobilières ou encore les restaurants et les hôtels.

Google ici joue le rôle de facilitateur de tâche pour les internautes. S’il pouvait même éviter aux internautes de saisir des informations inutiles au moment de leurs requêtes, il l’aurait fait. A la place, il vous suggère des résultats les plus proches de votre localité, en fonction de votre adresse IP. Par conséquent, pour espérer pouvoir apparaitre sur Google Map ou bien dans les résultats naturels de Google, vous devriez vous inscrire sur Google My Business. La souscription est facile, vous aurez à ajouter les informations suivantes : une présentation de votre activité, vos horaires d’ouverture, numéro de téléphone ou encore des coordonnées de contact. Un rajout de lien vers votre site web, ainsi que des photos de vos locaux ou de votre équipe, peuvent se faire. Entre les nombreux bénéfices que peuvent offrir Google My Business se trouvent votre présence tout en haut du géant Google sur des requêtes locales et ciblées !

Affichage des boutons de partage

Pour afficher vos boutons de partage sur votre site web, deux options s’ouvrent à vous :

  • Afficher les boutons automatiquement en bas de vos contenus ou plugins
  • Afficher les boutons dans les endroits de votre choix (au niveau d’une page ou du menu), appelé widget

De cette manière, ils seront faciles d’accès par les internautes, qui aimeraient faire un partage de vos contenus sur les réseaux sociaux. Etant donné que les moteurs de recherche accordent un intérêt aux liens publiés sur les réseaux sociaux, cette action augmentera vos trafics ainsi que votre chance de référencement sur Google. Google considère que les pages partagées sont synonymes de contenus pertinents et de site vivant.

Entre les centaines de réseaux sociaux recensés, Facebook et Twitter sont les plus connus. Par ailleurs, il est conseillé de rajouter plus de 150 boutons de partage sur votre site, de sorte que ces derniers soient plus diversifiés (spécifique à un pays ou à un domaine). Vous pourrez suggérer par la même occasion de partager le contenu de votre site par e-mail.

Soumettre le sitemap de votre site à Google

Un simetap concerne le plan d’un site internet, se présentant sous forme de fichier xml. Ce plan a pour rôle de recenser toutes les adresses de la page de votre site, pouvant servir à l’indexation des pages de votre site et à faire un suivi général du référencement de votre site. Les adresses de toutes les pages de votre site vont être compilées dans un seul fichier, de manière à les structurer afin de rendre une facilité de lecture aux robots de Google search.

Vous n’aurez pas à le créer, le sitemap est configuré automatiquement à partir de votre site internet. Pour le retrouver vous aurez à opter entre ces deux fonctions :

  • Rajouter la fonction suivante après l’adresse url de votre site /sitemap.xml
  • Allez dans Marketing > Référencement > Sitemap et vous le trouverez en bas de la page

Il n’est donc pas utile de modifier quoique ce soit au niveau de votre sitemap, car il génère automatiquement les modifications nécessaires à l’indexation en cas de rajout de page. De plus, si vous modifiez manuellement votre sitemap, il ne pourra plus se générer automatiquement. Cette fonction se trouve dans les fonctions avancées de votre site web, et est réservée aux vrais webmasters.

Vous pouvez suivre l’état de santé de votre site, en utilisant les outils pour webmasters de Google. À cet effet, vous avez besoin de soumettre votre sitemap à Google, en validant votre compte sur Google search console, comme le suivant :

  • Connectez-vous et cliquez sur Ajouter une propriété
  • Passez ensuite dans Exploration > Sitemap
  • Cliquez sur Ajouter un sitemap
  • Collez l’adresse de votre sitemap et enregistrez.

Travailler le temps d’affichage de votre page

Outre les multiples critères demandés par Google pour le référencement naturel de votre site internet, la vitesse de chargement de votre site se trouve parmi les choses plus importantes. De ce fait, pour vivre l’expérience utilisateur, testez vous-même l’efficacité d’optimisation de la vitesse de chargement de votre page. Cela vous aidera à limiter le taux de rebonds, mais également à voir les erreurs de chargement s’il y en a, en vue de les rectifier pour avoir un meilleur temps d’affichage.

Faire du webmarketing

Cette pratique consiste à mettre en place une stratégie pour réussir à avoir plus de trafic et de visibilité, dans le cadre d’une optimisation seo d’un site d’e-commerce. Parmi ces pratiques pour soutenir votre site internet, vous pouvez voir :

  • Une campagne d’e-mailing pour informer ses clients avec des newsletters régulières et des ventes flash.
  • Une campagne d’e-mailing avec des emails liés au processus d’achat et de commande de produits.
  • Une campagne d’e-mailing pour un email de bienvenue ou de relance de panier non validé.
  • Une campagne d’e-mailing pour communiquer les promotions en cours sur le site de l’entreprise.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi…

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.